ArticlesSymbolisme

V.I.T.R.I.O.L

V.I.T.R.I.O.L. est l’acronyme latin pour « Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem, en français : « Visite l’intérieur de la terre et en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée ». Cette formule est présente en lettres d’argent au sein du cabinet de réflexion. Le néophyte est confronté à cette formule mais n’en connait pas la signification.


Sens Littéral
Tout d’abord le VITRIOL est avant tout une formule alchimique. L’alchimie n’est pas la chimie. L’alchimie est une pseudo-science dont le but est de transformer les métaux vils en or. Pour les alchimistes, le vitriol est aussi l’autre nom de l’acide sulfurique, liquide fumant et très corrosif. Utiliser ce vitriol permet d’attaquer la matière, de la dissoudre afin de révéler ce qu’il y a de plus précieux en elle.

Décortiquons à présent cette acronyme pour en comprendre le sens spirituel de cette phrase « Visite l’intérieur de la terre et en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée » :
1) « Visite l’intérieur de la terre » La première partie de la formule invite à « visiter l’intérieur de la terre » et son sens est triple : la matière qui constitue le monde (une masse informe, opaque, difficile à comprendre et à pénétrer) mais aussi la pierre brute qu’il s’agit de dégrossir et enfin l’intérieur de soi-même aussi bien sur le plan physique que psychologique. Nous sommes invités à la descente en soi dans un but de connaissance intime. Le but est de savoir qui nous sommes, d’où nous venons et qu’est-ce qui nous détermine. Nous sommes appelés à cesser de se voir comme séparé du monde et invités à nous ouvrir à un questionnement personnel.
Cette invitation à l’ouverture vers le monde et en même temps à l’introspection se lie naturellement avec le fil à plomb, un des outils de l’apprenti. En effet, ce symbole de l’introspection pointe le centre de la terre tout en le reliant au zénith rappelant la célèbre inscription sur l’entrée du Temple d’Apollon à Delphes : « Connais-toi toi-même ».

2) « En rectifiant »
Cette partie de la formule invoque le fait de corriger, de purifier, d’ôter, tel l’ouvrier qui, en taillant sa pierre, fait voler en éclats tout ce qui est de trop.

Il s’agit d’identifier et si possible de désamorcer ce qui semble superflu dans notre esprit et dans nos actes : nos certitudes, nos illusions, nos préjugés, nos habitudes, nos instincts, nos déterminismes, nos prédispositions, nos pensées automatiques, nos névroses, nos peurs, nos mécanismes de défense, etc.
Tous ces éléments ont un point en commun : ils font obstacle à la vérité : ils nous maintiennent dans l’illusion et nous empêchent de nous élever vers la Lumière.

Enfin, cette rectification évoque un autre outil de l’apprenti : l’équerre. Outil de tracé et de vérification, l’équerre permet de contrôler la conformité de la pierre taillée. Sur un plan intellectuel et philosophique, l’équerre permet un raisonnement clair, une argumentation judicieuse et une action censée.

3) « Tu trouveras la pierre cachée. »
La dernière partie de la formule elle aussi a un triple sens mais qui revient toujours au même symbolisme : l’aboutissement de la démarche d’introspection.
La pierre cachée est la pierre taillée, autrement dit la pierre brute qui a été dégrossie et affinée. C’est aussi la pierre précieuse, elle aussi, une matière perfectionnée. De plus, elle laisse passer la lumière. Enfin et surtout, c’est la Pierre philosophale, ou pierre cachée des Sages. En alchimie, la Pierre
philosophale est l’individu qui s’est transformé, qui s’est éveillé et spiritualisé. Précision : Nous parlons ici d’alchimie spirituelle, pratique philosophique et psychologique qui vise à la transformation de l’individu lui-même. Dans cette perspective, la Pierre philosophale est le résultat final de ce processus de transformation : c’est l’individu qui s’est refabriqué : la pierre brute qu’il était est devenue « philosophale ».
Ainsi, la pierre cachée au fond de la matière symbolise la perfection, l’éveil et la Connaissance complète. Elle est à la fois proche (elle est en nous) et difficile à atteindre. Elle constitue l’espace en nous qui reçoit la Lumière, c’est-à-dire la vérité et la sagesse.


En conclusion, « Visite l’intérieur de la terre et en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée » est en fait une invitation à plonger dans la matière, une introduction au travail de l’apprenti, et à la démarche maçonnique en général.

Views: 1809

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *