Actualité & diversArticles

Entretien avec Mario PIROMALLI, Grand Maître de la Grande Loge Traditionnelle de France (GLTF)

À l’occasion de la Grande Tenue annuelle ce week-end de la Grande Loge Traditionnelle de France, la logemaconnique.fr est partie à la rencontre de son Grand Maître, Mario PIROMALLI ! 

Lalogemaconnique.fr : Cher Grand Maître, bonjour et merci de nous accorder du temps pour cette interview à l’occasion de ce week-end de grande tenue. Pouvez-vous nous raconter la naissance de la GLTF ?

Mario Piromalli : La naissance heureuse et positive de la GLTF est née d’un chaos, même si je ne souhaite revenir sur ce qui a été vécu plus ou moins difficilement par les frères à l’époque, force est de constater qu’elle a été manifestement et principalement issue d’une transgression positive qui était dans la tête notre passé Grand Maître Yvon COUVE et de Jean-Luc VENTURINO qui, avec d’autres frères, tournée vers les frères et non plus le contraire. Cette idée préside toujours aujourd’hui dans l’ADN de notre obédience. 

LLM.fr : En 2023, l’obédience fêtera ses 10 ans, quels en ont été pour vous ses grands moments marquants de cette première décennie ?

MP : Nous avons vécu une naissance semblable à d’autres obédiences donc ce n’est pas ça que je retiendrais, mais plutôt l’installation des premiers GM. Ces moments forts ont effectivement particulièrement marqué la vie au sein de notre obédience, je répondrais donc tout naturellement : les trois premières installations. 

LLM.fr : Vous comptez aujourd’hui presque 2500 frères répartis sur la France et à l’international, quelles sont les ambitions de la GLTF à moyen terme ?

MP : Les ambitions de la GLTF sont avant tout de rester la GLTF dans ce qu’elle est, à savoir masculine, régulière et multi-rituélique ; piliers lui permettant  d’œuvrer à ce pourquoi elle est destinée : aider chacun de ses frères à s’améliorer. Ces objectifs sont également les miens, et je les porte notamment pour permettre aux profanes en recherche de trouver chez nous une Obédience humaniste, internationale, universelle et tournée vers ses frères. Enfin, le développement à l’international doit permettre aux frères de se retrouver, soit au sein de nos loges, soit au travers de loges amies qui partagent des valeurs communes. 

LLM.fr : Tous les principaux rites sont-ils travaillés au sein de votre obédience, et si non, lesquels aimeriez-vous développer ?

MP : À la GLTF, nous travaillons six rites : trois oraux et trois à planches. Le rite York, RSE et Émulation pour les rites oraux, Le RF, le RER et le REAA pour les rites à planches. Ces six rites nous suffisent amplement et nous préférons travailler à leur perfectionnement actuellement plutôt que de souhaiter en intégrer de nouveaux.  

LLM.fr : La Grande Loge Traditionnelle de France est-elle intégrée à une confédération internationale ?

MP : Non, pas à ce stade, car notre préoccupation actuelle est de se concentrer sur celles de nos frères. Ceci étant, au travers de nos divers traités nous mettons en place un réseau d’Obédiences qui portent la même ADN, qui se reconnaissent entre elles, et qui deviendront à terme un chapelet d’Obédiences internationales pratiquant l’intervisite. 

LLM.fr : Sur un plan personnel, pouvez-vous nous raconter comment vous êtes entré en Franc-Maçonnerie et quel a été le chemin qui vous a mené à la Grande Maîtrise ?

MP : Je suis entré en Franc-Maçonnerie de façon commune, une personne extérieure m’ayant guidé et ouvert l’esprit sur ce sujet, sans que je ne sache alors vraiment ce que c’était et ce qu’on y faisait. J’y suis ainsi rentré grâce à la détection de mon parrain. Concernant la Grande Maitrise, j’y suis arrivé par un concours de circonstances qui s’imposait à moi et donc sans l’avoir réellement souhaitée. Dans sa globalité, mon parcours maçonnique a en effet toujours été  tourné vers les autres, par la transmission des valeurs et des vertus notamment. Ce parcours n’a ainsi jamais été voué aux questions administratives. En fait, je suis devenu Grand Maître car la personne qui était destinée à le devenir y a connu un empêchement. Yvon COUVE et Jean-Luc VENTURINO ont alors détecté en moi leur successeur et m’ont donc encouragé sur cette voie ; je les en remercie car, bien qu’épuisante, c’est une fonction passionnante ! 

LLM.fr : Vous terminez votre premier mandat, quel bilan en faites-vous ?

MP : Mon premier mandat va se terminer dans quelques mois maintenant, et malheureusement, entre la perte de notre GM et le Covid, mon bilan a été perturbé par de nombreux et conséquents imprévus. Mais finalement, leur gestion est identique avec ce qu’il se passe dans la vraie vie, et j’ai donc tout naturellement dû faire avec tout au long de mon mandat, que j’avais dédié à raison à essayer de développer l’esprit et les valeurs de la bienveillance.  

LLM.fr : Cher Grand Maître merci ! Dites-nous, pour conclure cette interview, qu’aimeriez-vous que l’on vous souhaite ?

MP : Tout simplement de rendre les frère de la Grande loge Traditionnelle de France libres. Libres afin qu’ils soient bienfaisants pour et autour d’eux. Qu’ils rayonnent.

Grande Loge Traditionnelle de France – www.gltf.fr

Views: 658

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *