Rituels maçonniques

Vous êtes déja abonné LLM sur Spotify , Patreon ou donateur Tipeee ? Adressez-nous par courriel (contact@lalogemaconnique.fr) la copie de votre abonnement et votre mail ID d’accès au site LLM et nous vous débloquons gratuitement ici l’accès libre à tous nos contenus articles, podcasts et replay !


  • Au commencement était … le mot de maçon
    C’est une question que se posent beaucoup de jeunes initiés à  savoir ; quel est le plus ancien rituel maçonnique ? Quel rituel d’origine a influencé ceux que nous connaissons et travaillons dans nos loges contemporaines ? Sur le continent, le Rite français serait probablement le plus ancien, celui également le plus fidèle à la pratique transmise par les anglo-saxons même si, au fur et à mesure de ses évolutions, il s’est constitué une véritable identité et un procès qui lui sont propres et qui diffèrent grandement de la maçonnerie des moderns. Bien entendu, le REAA (1801) ou le RER (1782) sont bien
  • Le Rite Suédois
    Contrairement à ce que son nom pourrait supposer, le Rite Suédois n’est pas le rite fondateur de la franc-maçonnerie dans ce pays de Scandinavie. Pour découvrir son histoire il faut avant tout préciser que la franc-maçonnerie est apparue en 1735 à Stockholm, importée par un officier de cavalerie, le comte Wrede Spare, qui venait d’être reçu comme apprenti franc-maçon et élevé à la maîtrise dans une loge Parisienne quelques années plus tôt. Ainsi donc, de retour dans son pays, il introduisit l’art royal et le seul rite qu’il connaissait à savoir probablement le rite issu de la Grande Loge de
  • Le rite de Cerneau
    Histoire Joseph Cerneau est né en région parisienne en 1765. Il s’expatrie fin du XVIIIème siècle à Saint Domingue sans que nous ne connaissions avec exactitude son activité profane mais dont nous pouvons imaginer qu’il était alors joaillier. Dès 1800 il apparaît aux registres maçonniques comme garde des sceaux et archives de la RL La réunion des cœurs Franco-Américains #47 de la Grande Loge de Pennsylvanie. Puis il occupera à la création de la province la fonction de second Grand surveillant. Dès 1804 il fonde un atelier à La Havane dont il sera d’ailleurs le premier VM. En 1806 il sera
  • Les décors maçonniques au Rite Émulation (Emulation working)
    Cet article vous est présenté par Nos-colonnes.com. Pour découvrir les tabliers et décors de ce Rite cliquez ici ! https://www.nos-colonnes.com/collections/rite-emulation-francais Les décors maçonniques du Rite Emulation sont portés par les Francs-maçons lors des Tenues (i.e. assemblées rituelles). Par décors maçonniques, nous entendons les différents accessoires vestimentaires qui sont définis et décrits dans les rituels de chaque Rite, dont le Rite Emulation. Les décors maçonniques sont différents pour chaque grade et peuvent varier légèrement entre les différents Rites; mais sont toujours considérés comme décors maçonniques les éléments suivants : les gants, le tablier, le cordon ou baudrier, et le sautoir. Dans cet
  • La découverte des Rites Égyptiens
    Rite Memphis-Misraïm – Rite Égyptien Cet article vous est présenté par Nos-colonnes.com. Pour découvrir les tabliers et décors de ce Rite cliquez ici ! https://www.nos-colonnes.com/collections/rite-memphis-misraim Les Rites maçonniques dits Égyptiens apparaissent dès la fin du XVIIIe siècle, portés par l’égyptomanie qui était assez répandue chez les Francs-maçons et qui fut exacerbée ensuite par la Campagne d’Égypte de Napoléon. Le Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm est actuellement le principal représentant de ce courant, pratiqué sous une forme différente au Grand Orient de France sous le nom de Rite Égyptien. L’origine de ce Rite est la fusion en 1881, en Italie, de deux Rites Égyptiens plus anciens, le Rite de Misraïm (1805, et
  • Le Rite Standard d’Écosse
    héritier de la maçonnerie des origines
    Une confusion dans les termes Le Rite Standard d’Écosse est la dénomination retenue en France pour désigner la pratique maçonnique de nos frères de nationalité écossaise. C’est important de le préciser d’emblée car chez un franc-maçon français, ce qui vient en premier à l’esprit au seul nom de ce rite, ce sont deux termes qui n’ont pourtant rien à voir avec le Rite Standard d’Écosse : l’Écossisme, le Rite Écossais Ancien et Accepté (REAA),voire, pour quelques uns, le Rite Écossais Rectifié (RER) qui lui non plus ne doit rien à l’Écosse. Cette confusion est d’autant plus facilement entretenue qu’on a
  • Le Rite écossais ancien et accepté et l’écossisme (partie 2/2)
    Etienne Morin précurseur d’un écossisme français venu des AmériquesOn présente souvent Etienne Morin comme le fondateur du REAA. C’est très excessif et le simple rapprochement des dates permet d’écarter cette affirmation: Etienne Morin, né en 1717 (à Cahors) est mort en 1777 (à Kingston, Jamaïque) or la première occurrence du syntagme “Rite Ecossais Ancien etAccepté” n’apparait qu’en 1801. Etienne Morin franc-maçon très actif et particulièrement enclin à la pratique de ces grades postérieurs à la maîtrise apparus dans les années 30, voyageait dans le cadre de son activité de négociant (on n’a jamais su de quel commerce il s’agissait mais
  • Le Rite écossais ancien et accepté et l’écossisme (partie 1/2)
    Les deux familles maçonniques historiques en France La plupart des francs-maçons français se représentent la franc-maçonnerie comme étant composée de deux formes d’expression qui correspondent à la pratique qu’en ont les deux obédiences les plus anciennes : le Grand Orient de France (GODF) et la Grande Loge de France (GLDF).Ainsi connait on deux rites différents : le rite écossais ancien et accepté (REAA) et le rite français (RF) dont la GLDF et le GODF sont les dépositaires historiques. On associe volontiers au premier une dimension plus traditionnelle et plus ancienne et au second un esprit plus moderne et plus sensible
  • Une Brève Histoire du Rite Français
    Souvent présenté, par opposition aux rites anglo-saxons, comme un des trois rites continentaux, le Rite Français, caractéristique de la pratique maçonnique française au XVIIIème siècle, est  incontestablement d’origine  britannique,   Depuis l’introduction de la maçonnerie sur le continent jusqu’aux dernières années de l’ancien régime auquel il aurait pu ne pas survivre, il évoluera pour aboutir à sa forme actuelle. Revenons aux sources britanniques des trois premiers grades. La Franc-maçonnerie moderne est née en 1717, de la fédération  de quatre Loges londoniennes  en une Grande Loge. Certes la maçonnerie existait  depuis fort longtemps sur les îles britanniques, mais  la création de cette
  • Musique et Franc-Maçonnerie
    La musique a toujours été, depuis les origines,  partie intégrante de la pratique maçonnique, notamment pour soutenir et embellir l’expression du partage et de l’amour fraternel sous la forme de chansons qui, après les cérémonies, exaltaient dans une joyeuse convivialité, au cours d’un repas le plus souvent bien arrosé, les vertus et les devoirs des francs-maçons. Cette pratique tend à disparaître comme est tombée en désuétude  l’habitude des chansons que l’on entonnait volontiers à la fin des repas de famille, encore en vigueur il y a quelques décennies. Il s’agissait de chansons  particulièrement chaleureuses mais bien modestes quant à leur

Views: 1250