ArticlesÉsotérisme & alchimie

La lettre G, et la « Gravité » des choses.

Lors de nos précédents amusements nous avons spéculé sur le Gnomon. Nous avons tenté d’être à midi le plus possible sans ombre. Non pour dire la vérité mais pour la chercher. Nous avons traversé avec Isis, des passages qui nous mènent à Paris, sous tendant dans son nom la barque d’ISIS, grâce aux lettres et aux mots dans les mots aussi. Nous avons observé sans le savoir les phénomènes au 2ème degré.

Ce passage par la barque d’ISIS peut évoquer que les transmutations d’un état à un autre, sont possibles dans un même lieu. Un même mot. Un même métal. un même temps. Une forme de superposition. Le chemin des terres noires nous montrent des chemins qui se juxtaposent. Dans le Mot ancien d’EGYPTE: Kemia, se superposent les mots chemins, chimie et bien d’autres choses (articles précédents Kemia, le chemin des terres noires)…Ainsi la notion de superposition semble être à considérer comme une donnée fondamentale à la compréhension du monde.

Alors continuons,  à superposer ou plutôt,  dé-superposer…et tentons le chemin inverse par l’effondrement, par la lourdeur du fil a plomb. Et la direction vers le bas qu’il nous indique.  Mais toujours à midi. Alignés. 

Parmi les lettres, les mots, la lettre G semble être à la racine de Choses. G de Gnomon mais aussi de Géométrie. Bien sûr vous connaissez la suite des mots dont G est racine. Ne gravitons pas plus autour des choses. Parlons Gravitation. Et soyons conscients par les idées claires. Les idées du Midi.

Soyons au gnomon à l’heure pleine DU MILIEU. MIDI PLEIN.

En physique, l’une des prédictions les plus provocantes et spéculatives du modèle d’effondrement physique de Diósi-Penrose dont nous avons parlé dans notre amusement précédent, est qu’il pourrait expliquer la conscience. Nous arriverions à un point de convergence entre psychologie et science physique. Avec un point commun: la Géométrie de l’espace et du temps. La géométrie du monde. Et l’objectivité comme départ du subjectif. L’architecte et ses plans, créant le Sujet par effondrement. 

« Selon la théorie formulée par le physicien anglais Roger Penrose, le cerveau humain ne peut pas être entraînée par des algorithmes » (boowiki.info). Cela pose la question de savoir si l’intelligence artificielle pourra émerger de telles processus au delà des algorithmes et de la data science ? L’effondrement de la fonction d’onde, agira t elle sur l’intelligence artificielle afin de créer une conscience réelle telle que l’homme la connaît sur un système agent ou un robot ? Peut être mais pas sûr.

Les processus actuels où les propriétés physiques ne peuvent pas être décrits selon le formalisme mathématique traditionnel ce qui a  forcé Penrose et Hameroff à recourir à la théorie quantique pour la définition d’un modèle plausible. 

En théorie quantique, les unités fondamentales, les quanta, sont des moyens très différents des objets qui se rencontrent dans la physique classique. 

Lorsque suffisamment isolé de l’environnement, ils peuvent être considérés comme des vagues. Ces ondes sont essentiellement des ondes de probabilité c’est à dire la probabilité de trouver une particule dans un endroit précis. 

Ces probabilités sont également applicables à d’autres états de la particule, comme la quantité de mouvement. Mais pour simplifier nous nous devons nous référer à la simple probabilité d’occuper une position. Le pic d’onde indique l’emplacement où vous avez la plus forte probabilité de trouver une particule. Et depuis le pic du midi la descente se dirige alors vers un flou qui provoque l’effondrement. VITRIOL et Fil à plomb. Par la Gravité. L’effondrement du haut vers le bas; Voyage au centre de la terre. La matière issue du chaos des probabilités-matières. La direction est donnée.

C’est le passage grâce à la barque, de la probabilité vers une manifestation. D’une rive à l’autre, ramassons les morceaux dispersés, pour une résurrection dense. Par la gravité des choses. La densité du plomb suspendu au fil, comme un homme au bord d‘une falaise prêt à tomber. Voyage au centre de la terre, le VITRIOL, semble faire s’effondrer les ondes jusqu’à manifester les choses.

Qu’est ce qui provoque cet effondrement au point de devenir conscient ? 

Telle le plomb, la lettre G racine, en sa déclinaison Gravitation, pourrait induire selon penrose l’effondrement des vibrations mécanistes quantiques dans les filaments de protéines appelés microtubules situés dans les neurones, déclenchant ainsi une conscience. Ces idées produisent le modèle de conscience de « réduction objective orchestrée ». 

Au fur et à mesure que l’électron présente de plus en plus d’attributs non locaux, que sa position est floue, il va vers le point le plus bas de la fonction d’onde. La fonction d’onde passe du pic du midi puis plonge dans la manifestation subjective. C’est aussi ce que l’on appelle une superposition. La Géométrie sous-jacente de l’espace-temps “bifurque”, et le degré de séparation entre les “bulles” d’espace-temps mesurées en longueur de Planck selon les chercheurs atteint une distance critique, moment auquel la géométrie de l’espace-temps devient instable et s’effondre.

Ce mécanisme est désigné comme le critère de Diósi-Penrose de l’effondrement quantique. Notre lettre G dans sa déclinaison Gravitation et Géométrie ? La lettre G à l’origine du Monde et de la conscience ? La Gravité des choses n’est pas à prendre à la légère.

Views: 568

Une réflexion sur “La lettre G, et la « Gravité » des choses.

  • Mouviossi Achille

    Bonjour Mr je suis au Gabon et j’aimerais savoir comment faire pour intégrer la grande loge maçonnique et les contactes au Gabon. Merci.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *