ArticlesÉsotérisme & alchimie

Le sombre mois des Sept Ombres

(Les amusements incomplets de l’imagination vera)

De la séparation à la licorne. 

D’abord le Soufre et le Mercure  

se séparent…  

… puis Le Sel et ses cendres s’épandent.  

… vient alors le rassemblement. Et son nouvel ordre.

Mise en garde: le lecteur voudra garder en tête toute la douleur de ces  événements et la compassion vis à vis des victimes. Il y a des moments  où il nous faut s’amuser sans rire. L’amusement étant ici de lier les  concepts entre eux par l’imaginaire cadré. D’aucune manière, nous  allons considérer les événements comme de vulgaires expériences et en  jouer de façon morbide.  

Aujourd’hui sera jour de recueillement pour les victimes. Que ceux et  celles partis reposent en paix et que ceux qui leur survivent, trouvent le  réconfort.  

Le 11 septembre 2001, à 8 h 46, le vol American Airlines 11 entre en  collision avec la façade nord de la tour Nord. Dix-sept minutes plus tard, à  9 h 3, le vol United Airlines 175 s’écrase dans la façade sud de la tour Sud.  Ces deux avions sont passés sous le contrôle de pirates de l’air. La tour Sud  s’effondre à 9 h 59 et la tour nord à 10 h 28. Le Marriot World Trade  Center s’effondre à 12 h 17. Le 7 World Trade Center s’effondre plus tard à  17 h 20. Les trois autres bâtiments encore debout ont subi des dommages  importants et ont été démolis par la suite. 

Deux immeubles principaux s’effondrent. Deux suivent ensuite. Puis trois de plus. 

Cela fait sept au total. 

Le chemin si l’on en croit la perpendiculaire du gnomon, comme une tour sur le sol, est d’être dans la matière avec le moins d’ombre  possible. Au midi de soi même et de la matière afin d’être le moins  « aveuglés » possible de ces Ombres. Ainsi la lumière peut pénétrer  ou…en sortir.  

Ce chemin nécessite comme en balistique, l’explosion pour mieux y  voir. Une fois la matière cassée et séparée, le sel de ces cendres  dispersé, l’œuvre au blanc de la réunification, redevenir une unité,  l’âme à tiers et ces deux autres tiers, corps et esprit, peuvent de nouveau devenir ce bel animal légendaire : La licorne et… son secret.  

 La matière a ses principes. Ils se nommaient Soufre, Mercure et sel. Ne cherchez pas y voir la Physique moderne. Vous vous y  tromperiez. Vous ajouteriez alors une ombre de plus au tableau. La  physique travaille dans les ombres, l’alchimie essaierait d’en sortir.  Prenez les couleurs principales de la peinture. Mélangez les toutes et vous obtiendrez du Noir. Prenez et mettez toutes ces mêmes couleurs sur une toupie, faites tourner cette dernière, et cela donnera du blanc.  Le même nombre de couleur travaillant différemment selon comme on  les étudie. L’une travaille aux ombres, l’autre étudie la lumière. la  science n’est pas l’alchimie. ni l’alchimie une proto-science. 

La matière donc, se compose selon la tradition de principes qui se nomment soufre, mercure et sel. Le soleil, la lune, et… 

Dans « La chair quitte les os », les membres sont séparés du corps,  ou s’effondrent. Il en reste des cendres autrement appelées: Le Sel. Le  sel fixe. Le résidu du brûlage ou de l’effondrement, ce Sel, est ce qui  fixe les deux principes et donne consistance au tout. Souvenez vous de  cet adage des campagnes où pour empêcher qu’un corbeau ne  s’envole, il faut lui mettre du sel sur la queue. Se cache derrière cela  une formule alchimiste. Une fois le corps calciné, devenu noir, pour éviter qu’il ne devienne volatil ou Mercuriel (le corbeau Noir est un  volatil) il lui faut son SEL afin qu’il soit fixé.  

Viennent ensuite, les quatre éléments: l’ eau, l’air, la terre et le feu. Ils  étaient censés expliquer les divers cycles de vie, animaux, végétaux,  minéraux, météoriques…  

Nous avons donc trois principes et quatre éléments qui forment un  Sept. Un Set. Deux Tours, un hôtel, puis quatre autres immeubles  aussi. Sept.  

Les deux gnomons vont s’écrouler dans l’horreur, les deux  perpendiculaires, les deux tours. Le Soufre et le Mercure sont séparés de leur corps, de leur Sel.  

Avec le temps, toujours le temps…vient la période de refondation. La  licorne ou l’œuvre au « blanc » cheval ou cabale, surmontée d’une  seule pointe, une corne. De nouveau le soufre, le mercure et le sel  réunis en autre chose, une autre œuvre. La One World trade center en est le symbole. Une seule Tour en pointe. Corne, une Licorne. La  séparation des principes pour refonder ensuite, a été effectuée.  

Et ensuite vint ISIS.  

Lors des guerres successives d’Irak depuis les années 1980 et notamment l’invasion de 2003, les États-Unis et leurs alliés ont détruit  l’ensemble des infrastructures du pays engendrant un chaos aussi bien matériel que culturel. Les fausses accusations d’armes de destruction  massive et les scandales liés à la torture dans les prisons, notamment  le scandale d’Abou Ghraib minent la confiance du peuple irakien  envers les occidentaux. Cela créé un profond sentiment anti-américain  notamment chez les anciens cadres de l’armée irakienne qui  fournissent la structure de base de l’armée de l’État islamique  autrement appelé ISIS aussi appelé Daesh.

Restons dans notre imaginaire. Nos amusements ne sont pas joyeux je  vous l’accorde. Ils ne sont pas pervers non plus. Nous laissons faire  notre imaginaire pour acquérir du symbole dans les faits, et l’inverse. 

ISIS.  

Le site Wikipedia nous donne un historique assez complet et rapide. 

« Isis est une reine mythique et une déesse funéraire de l’Égypte  antique. Le plus souvent, elle est représentée comme une jeune femme  coiffée d’un trône ou, à la ressemblance d’Hathor, d’une perruque  surmontée par un disque solaire inséré entre deux cornes de vache. 

L’astucieuse Isis est l’une des divinités de l’Ennéade d’Héliopolis. Elle  est la sœur et l’épouse du roi Osiris, un être généreux qui plaça son  règne sous le signe de l’harmonie cosmique. Ce temps heureux prend  subitement fin avec l’assassinat d’Osiris lors d’un complot organisé par  son frère Seth, un dieu violent et jaloux. Isis retrouve le corps d’Osiris  et le cache dans les marécages de Chemnis. Lors d’une partie de  chasse, Seth trouve le cadavre et, fou de colère, le dépèce en plusieurs  lambeaux. Durant une longue quête, Isis, secondée par Nephtys, Thot  et Anubis, retrouve les membres disjoints et reconstitue le corps  d’Osiris en le momifiant. Après avoir revivifié Osiris, Isis fait de lui le  souverain éternel de la Douât, un monde paradisiaque peuplé d’esprits  immortels. Pour assurer sa protection, elle le place sous la garde  attentive du dieu canin Anubis, son fils adoptif. 

Isis sous la forme d’un oiseau rapace s’unit à la momie de son époux et  conçoit Horus. Élevé dans les marais de Chemnis et fortifié par le lait  maternel d’Isis, Horus parvient à l’âge adulte. Durant de nombreuses  décennies Horus et Isis combattent Seth soutenu par Rê assez mal  disposé envers Horus. Après de nombreuses péripéties, Horus réussit à  se faire reconnaître comme le successeur légitime de son père,  devenant ainsi le modèle du pharaon idéal. »

Dans la majorité ISIS est décrite et basée sur le hiéroglyphe du  « trône ». Trône qui se dit « SET » en égyptien. Le Sept. 

ISIS a donc deux cornes. De face. Car de profil il n’y a plus qu’une Corne. Une houppette. Comme TinTin, ou Athéna. ISIS a trois principes. Deux Cornes Jumelles de face, et Une Corne de Profil. Avec elle, on passe de « deux » à « un ». La licorne est formée. ISIS à retrouver le corps d’Osiris et la recomposé. De nouveau les principes  et éléments ont été réunis dans une nouvelle forme. C’est bien là la  force d’ISIS inconsciente. Porteuse des trois principes, Soufre, Mercure, et Sel. Elle redonne vie. Ni bien ni mal. c’est une puissance  qui s’exerce. Tout comme l’érosion du temps. Tout comme les cellules  qui décrépissent. Tout comme l’entropie universelle. 

 Les deux tours, le 11 Sept-Ombres vers 9h, leur effondrement, et leur réunification en une nouvelle forme, puis les batailles qui s’en suivirent avec le travail infernal du groupe ISIS acronyme  symbolique, offre une vision analogique à travers parfois les drames,  une homothétie ente ce qui est en haut comme ce qui en bas. Nous  invitant à voir les archétypes agir, et constituer la trame de nos vies et  de nos histoires.  

Nous tenterons dans ces épisodes de l’imagination Vera, à chaque  fois, d’oser les analogies. car si une intelligence suprême existe, elle  ne peut fonctionner que par analogies, comme un hologramme,  capable de mettre plusieurs informations en une seule « unité » ou… un seul « Bit » ou une seule « Corne ».

Nouveau ! vous aimez LLM.fr , nos articles et nos podcasts ?! Soutenez nous ! 
Offrez-nous un café ou soutenez le développement de notre site et de nos besoins en stockage de contenu en ligne (serveurs etc…) en faisant un don sur https://fr.tipeee.com/lalogema… 

Views: 191

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *