ArticlesSymbolisme

Le maillet & le Ciseau

Commençons par une vision «profane» des éléments nous intéressant : au commencement imaginez une pierre multiforme, rayée, parfois usée, pouvant couper ou accrocher, in fine une pierre que nous pourrions qualifier de brute. L’humain va chercher à façonner cette pierre, à la polir, à l’améliorer : in fine pourrions nous dire à tailler cette pierre brute. À cet effet, nos civilisation inventèrent très tôt des outils, notamment le maillet et le ciseau.
Cette forte symbolique est au cœur de l’initiation. En effet, le premier travail proposé à l’apprenti lors de son initiation sera de tailler la pierre par le maillet et le ciseau. Le port du tablier protégera par la suite l’apprenti des éclats , projetés par la taille, lors du dégrossissent de sa pierre brute. Ce travail perpétuel sur la pierre brute étant essentiel à chaque frère, afin d’évoluer personnellement, mais également de faire évoluer positivement l’humanité.
Ainsi, selon la symbolique maçonnique, le maillet en bois de buis symbolise de l’apprenti jusqu’au Vénérable Maître la force, la fermeté ou encore la persévérance alors que le ciseau, intermédiaire du maillet, représente la sagesse, la connaissance, ou encore de la détermination. Ces deux instruments sont intimement liés et leurs usages sont associés.

Lorsque le ciseau est mis en contact avec la pierre, le maillet agit par la force. En effet, en présence du meilleur ciseau, sans la force nécessaire du maillet, l’apprenti ne parviendra pas à tailler sa pierre. Et inversement, la force seule est inutile dans ce processus. Par ailleurs, afin d’optimiser ce travail, le maçon doit connaître les défauts ainsi que les qualités de cette pierre (ceux néanmoins visibles en surface), mais également ce qu’il souhaite faire de cette pierre brute.
Néanmoins, attention, le ciseau affuté doit dégrossir la pierre avec détermination mais aussi avec prudence, et non pas la faire éclater en morceaux. De même, le maillet en bois n’est pas un marteau métallique lourd et brut, le maillet est un instrument synonyme de volonté humaine et de fermeté.
Ainsi, par analogie le ciseau agira par discernement (avec connaissance et sagesse, sa détermination articulera la taille de la pierre brute) alors que le maillet agira par volonté (avec force, il donnera l’énergie nécessaire aux travaux).

À ce sujet, en 1726, le manuscrit «Graham», un des textes fondateurs de la Franc- Maçonnerie, précisait : «pour ce qui est de l’équerre, la règle, le plomb, le fil, le maillet et le ciseau, ce sont six bons outils sans la plupart desquels un maçon ne peut accomplir un bon travail.» Ainsi, à l’instar de ce qui a été dit le maillet et le ciseau sont deux instruments essentiels aux frères, parmi d’autres.


Nos outils, sont donc ceux des bâtisseurs. L’ensemble de nos pierres, plus ou moins brutes, forment l’édifice de ce temple. Je terminerai par une
citation d’Antoine de Saint Exupery disant «La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose que pierre. Mais de collaborer, elle s’assemble et devient temple.»

Views: 1772

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *